Bonjour Groseille, quel est ton parcours et pourquoi as-tu décidé de lancer et créer ta marque ?

Je m’appelle Magali, j’ai 38 ans, je suis graphiste et maman de 2 petites filles. Je travaille comme graphiste depuis plus de 10 ans dans un hôtel genevois, c’est un job varié et intense que j’adore et que j’occupe à 60% depuis l’arrivée de mes 2 filles en 2014 et 2015.

Durant mes 2 congés maternité successifs, j’ai retrouvé le temps de dessiner et c’est ainsi que j’ai décidé de lancer ma petite entreprise sous le nom de GROSEILLE en juillet 2016.

Est-ce une activité à temps plein, une activité passion ou un à côté que tu aimerais développer ?

Groseille c’est plutôt le soir lorsque mes petites sont couchées ou dès que j’ai un moment de libre, mais lorsque j’ai plusieurs commandes en même temps, ça prend de la place sur les moments en famille. J’ai la chance d’avoir un amoureux qui me soutient au quotidien et me permet de développer Groseille.

Quelle est l’origine de ton nom d’artiste Groseille ?

J’ai toujours aimé sortir les mots de leur contexte, je trouve ça rigolo de détourner certains mots, je le fais naturellement dans mon quotidien… J’avais l’habitude d’appeler mes amies « groseille », c’était affectueux. Lorsque je réfléchissais à un nom pour ma petite entreprise, il me fallait trouver un mot qui parle de moi, de mes créations, de mon univers et j’ai rapidement pensé à Groseille. Groseille c’est petit, mignon, coloré, acidulé et le « .ch » était libre alors j’ai foncé !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment définirais-tu ton univers en quelques mots et où trouves-tu ton inspiration ?

J’aime le papier, le dessin, l’écriture, j’aime créer.

J’ai toujours aimé les images de mode dans les magazines, ces photos souvent excessives m’ont toujours fascinées. Aujourd’hui je suis des comptes inspirants sur Instagram, souvent lié à la papeterie ou à la nature.

Mais j’ai surtout une grande imagination et la majorité de mes dessins se font instinctivement particulièrement pour « les pétasses » qui sortent uniquement de mon imagination et qui ne peuvent pas ressembler à une personne, je ne travaille pas d’après photo par exemple. Je ne sais pas recopier.

Ton produit phare est la carte personnalisable, pourquoi avoir choisi de développer ta créativité sur ce support ?

En 2015, j’ai dessiné quelques cartes fleuries pour des occasions dans mon entourage et encouragée par les compliments, je me suis prise au jeu et j’ai commencé à les vendre. Je propose aujourd’hui différents formats de cartes avec des messages personnalisés, du sur mesure, mais aussi des papeteries de mariage ou baptême. Toutes mes cartes sont dessinées à la main, chaque modèle est unique.

Dans un tout autre genre, je propose aussi « des pétasses », dessins de petites nanas sexy qui font partie de mon univers depuis toujours. Je crée des pétasses sur commande en différents formats. Sur la base de 3 critères définis par le client  (par ex : brune, assise, jupe rouge) je propose 2 dessins au choix.

Je prépare aussi le calendrier 2018 avec 12 nouvelles pétasses à découvrir…

Si tu devais choisir un outil qui te définirais, lequel serait-il et pourquoi ?

Je serai un stylo bille! C’est le stylo que j’utilise pour tous mes dessins, il est à la fois précis et « cash », dans le sens qu’on ne peut pas revenir en arrière, il faut être sûr de soit lorsqu’on l’utilise et ça ressemble à mon caractère. Direct, cash et plutôt sûre de moi.

Quelle est la création la plus folle que tu aies réalisée ?

Le design de la « Boîte d’échange entre voisins » de mon quartier en 2015 ! (https://happycitylab.com/fr/project/boites-dechange/)

J’ai la chance d’avoir fait partie des 25 sélectionnés qui ont pu habiller une boîte à Genève avec leur design et la mienne – et c’est un hasard – est située au coin de ma rue. Ces boîtes permettent aux habitants du quartier de déposer des objets pour que d’autres les prennent et vice-versa.

Je suis très fière d’avoir participé à ce projet.

Quels conseils donnerais-tu à une personne qui aimerait se lancer ?

D’être audacieuse, de croire en elle-même et d’essayer.

Que peut-on te souhaiter de réussir pour cette année ?

J’espère que mon calendrier 2018 « Les pétasses » aura du succès. Je suis en pleine sélection des dessins et c’est un choix compliqué…

Mes calendriers seront disponibles dès Novembre 🙂

La gourmandise est un des petits plaisirs de la vie, as-tu une spécialité de ta région à nous partager ?

Moi je suis super gourmande !

J’aime faire de la pâtisserie, mais souvent je mange une partie de la préparation avant de la mettre au four.., ce qui est parfois problématique… Je fais une mousse au chocolat avec un ingrédient secret… et remporte un certain succès !

Merci Groseille!

Réponses